Des sensibilisations dans les Districts Est et Sud de N’Djamena

Après les plaidoyers et les premières séances de sensibilisations réalisées lors de la Quinzaine de promotion de la santé de la reproduction, maternelle, néonatale et infantile, la campagne de sensibilisation de masse bat son plein dans les quartiers des districts Est et Sud de N’Djamena.

Les équipes de la composante 2 du PSUN se sont rendues dans les 5 arrondissements concernés par le projet et ont réuni plus de mille personnes, femmes, hommes et enfants pour des séances de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile. Pendant les mois de mai et juin, les thèmes abordés ont été la vaccination et la protection des enfants pendant les périodes de forte chaleur. Ces sensibilisations se sont vite révélées plus que nécessaires puisque les équipes ont constaté qu’une grande partie des femmes ne connaissent pas les bonnes pratiques qui garantissent la santé de la mère et de l’enfant.

Grâce à des théâtres fora, des exposés et une méthode de communication interactive, les participants ont pu acquérir des connaissances, mais ont surtout pu s’exprimer, pour poser des questions ainsi que partager avec l’assistance leur expérience personnelle. En effet, pendant les séances, la population a pu assister à des mises en scènes jouées par des comédiens, des exposés présentés par la sage femme formatrice du projet et tester leurs connaissances grâce à un jeux concours. A l’issue de ce test, les gagnantes et gagnants se sont vus remettre des lots composés de bassine, savon, bouilloire-plastiques. Ces cadeaux leur permettront de mettre directement en pratique les connaissances qu’ils ont reçues en matière d’hygiène, comme le lavage des mains.

Les saynètes jouées par les comédiens permettent d’illustrer de manière concrète mais aussi ludique les thèmes développés par la sage femme. Ces jeux de rôles ont particulièrement fait réagir les participants, qui se sont identifiés et ont pu réagir sur des situations rencontrées quotidiennement dans les quartiers.

En plus de ces séances de sensibilisations qui vont continuer et se déplacer de quartier en quartier jusqu’à la fin du projet, des messages sont diffusés régulièrement dans les médias partenaires, notamment à la radio et la télévision. La population générale, notamment celle qui ne vit pas dans les 5 arrondissements ciblés, peuvent donc suivre les messages sur la santé maternelle et infantiles diffusés.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE