Le Cardio Pad prend le pouls de l’Afrique

« Le Camerounais Arthur Zang a mis au point cette tablette d’acquisition des ECG, capable de les transmettre aux cardiologues par le réseau téléphonique : une petite révolution pour l’Afrique ?

TÉLÉMÉDECINE. Tout a commencé avec Bruce Willis. Ou George Clooney. Arthur Zang ne se souvient pas précisément du titre qui a allumé l’étincelle, mais c’est en regardant, ado, les films d’action ou les séries médicales américaines qu’il a mis ses pas sur le chemin de la télémédecine.

Le jeune Camerounais adorait la rituelle séquence où l’un des personnages, capteurs sur la poitrine, est relié à « la machine qui fait Bip ». Autrement dit l’électrocardiogramme (ECG). « J’étais vraiment très intrigué. Et j’ai voulu écrire un programme informatique pour reproduire la même chose sur l’écran d’un PC ».

RÉCOMPENSES. L’idée n’a jamais lâché le jeune diplômé de l’École nationale supérieure polytechnique de Yaoundé. Mais du PC, il est passé à la tablette. Tel est le Cardio Pad, une ardoise électronique « tout en un » qui réalise l’électrocardiogramme d’un patient et l’envoie, par le réseau téléphonique mobile, vers les médecins à même de porter un diagnostic. »

Retrouvez l’article en intégralité sur le site de Sciences et Avenir.

PAS DE COMMENTAIRES