Quinzaine de la santé de la reproduction, maternelle, néonatale et infantile

La cinquième édition de la quinzaine de plaidoyer et de promotion de la santé de la reproduction, maternelle, néonatale et infantile a été lancée le 22 mars 2017.

Plusieurs évènements sont organisés pendant ces deux semaines par le Ministère de la Santé Publique et ses partenaires intervenant dans le domaine de la santé maternelle et infantile.

BASE, dans le cadre de son projet d’Amélioration des soins de santé maternelle et infantile dans les districts Est et Sud de N’Djamena (composante 2 du PSUN), s’est rendu dans tous les arrondissements de ces deux districts afin de faire du plaidoyer auprès des autorités politico-administratives, des chefs et délégués de quartiers, des associations et groupements féminins. Il s’agissait avant tout de rappeler aux différents leaders que la santé maternelle et infantile est l’affaire de tous et qu’il faut continuer à lutter contre les 4 trop (grossesses trop tôt, trop rapprochées, trop nombreuses et trop tard) et les 3 retards (dans la prise de décision d’aller au centre de santé, dans le déplacement vers le centre de santé et dans la prise en charge adaptée).

Les leaders ont été invités par les Maires d’arrondissement et les Médecins chefs de districts de faire à leur tour la promotion de la santé de la reproduction, maternelle, néonatale et infantile dans leurs quartiers, et d’inciter les femmes à aller consulter et se faire accoucher dans les centres de santé.

Sensibilisation_Quinzaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des sensibilisations de masses ont ensuite été organisées, permettant de toucher directement la communauté de chaque arrondissement. Une troupe théâtrale a introduit avec humour les risques liés aux « 3 retards » et aux « 4 trop », avant que des messages de sensibilisation soient délivrés par les MCD et la sage-femme formatrice du BASE. Les participants ont également pu tester leurs connaissances sur la santé maternelle et infantile grâce à un jeu-concours. Les femmes comme les hommes ont été invités à répondre à des questions touchant aux consultations prénatales, à l’intérêt d’aller accoucher dans un hôpital ou centre de santé ou encore les dangers d’une grossesse trop tôt. Les gagnant ont reçu de nombreux lots des mains des autorités politico-administratives et sanitaires et ont été incités à répandre le message autour d’eux.

Ces deux activités phares, séances de plaidoyer et sensibilisation de masse, ne sont qu’un début pour amener les communautés à prendre conscience de l’importance de la santé maternelle et infantile. Le travail de BASE dans ce sens ne prendra pas fin avec la Quinzaine puisque de nouvelles séances de sensibilisation sont prévues dans les quartiers pour amener les femmes et leurs maris à fréquenter les centres de santé.