Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/Sida 2016 dans les camps de réfugiés

Comme tous les ans, à l’occasion de la Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/Sida du 1er décembre, le BASE a fait de la lutte contre cette maladie un mot d’ordre dans les camps de réfugiés Soudanais de Gaga et Farchana, à l’Est du Tchad. Sous le thème « Levons la main pour la #PréventionVIH », plusieurs activités ont été menées auprès des populations des deux camps. A Farchana, les activités se sont déroulées le 05 décembre et se sont poursuivies à Gaga le 08 décembre 2016 avec les interventions du point focal VIH, du représentant délégué de la CNARR, du médecin de terrain de BASE à Gaga et du chef de bureau de l’UNHCR à Farchana.

Le point focal VIH/Sida a été le premier à prendre la parole devant des participants venus en nombre pour célébrer cette journée. Après avoir remercié et félicité tous les participants pour leur mobilisation, les intervenant ont exprimé leur compassion et leur solidarité envers les personnes vivant avec le VIH, appelant le reste de la communauté à ne pas les stigmatiser. Ces journées ont été l’occasion de se rappeler de la situation du VIH  qui affecte 36,7 millions de personnes et a tué en 2015 1,1 million de personnes à travers le monde (chiffres issus du rapport  « AIDS by the numbers » publié par l’ONUSIDA). Au Tchad, les estimations fournies par l’ONUSIDA annoncent environ 170 000 personnes vivant avec le VIH, 85 000 décès dus à la maladie et plus de 100 000 enfants rendus orphelins par le Sida. Les plus touchés par ce fléau restent les adolescents et les jeunes, et en particulier les femmes.

L’analyse de ces éléments statistiques a amené les équipes du BASE à orienter cette journée de commémoration vers la communauté avec des activités de sensibilisation de masse dans le lycée RET de chaque camp. Il est en effet important d’éveiller la communauté sur les dangers qu’elle court par rapport à cette maladie et l’inciter à adopter des comportements sains afin de bouter hors du camp le VIH/Sida. Ces journées ont donc permis de rappeler l’importance du dépistage et le BASE et les partenaires se sont engagés à accompagner toute personne désireuse de connaitre son statut sérologique. Par ailleurs, les jeunes et moins jeunes participants à cette cérémonie ont été invités à être attentifs aux séances de sensibilisation menées par les pairs-éducateurs. Pour impliquer les élèves venus en nombre à cette célébration et les sensibiliser de manière ludique, un grand jeu-concours a été organisé pour tester leurs connaissances sur le VIH/Sida. Les participants ont reçu des lots composés de savons, pommades, stylos et cahiers. S’en est suivie une séance de projection de trois films qui les ont sensibilisés davantage sur les risques liés au VIH/Sida.

La Journée Mondiale de Lutte contre le VIH/Sida est une journée qui doit mettre en lumière le travail mené tous les jours par le personnel médical et les agents de santé communautaire. Dans le cadre du Projet de soins et entretiens des réfugiés soudanais, BASE met quotidiennement en œuvre des activités de prévention, dépistage et prise en charge du VIH/Sida. Les efforts continuent, et la communauté doit être partie intégrante de la réponse à ce fléau.

Cliquez ici pour plus d’image de cette journée !