Formation des RCS sur la prise en charge de la malnutrition aiguë dans le Wadi Fira

Dans le souci de réduire la malnutrition aiguë chez les enfants de 6 à 59 mois et les femmes enceintes et allaitantes dans la région de Wadi Fira, BASE a organisé des formations pour les responsables des centres de santé en partenariat avec la Délégation Sanitaire Régionale et financées par l’UNICEF.

Ainsi, les responsables des centres de santé (RCS) des districts sanitaires de Biltine et Matadjana ont bénéficié de ce renforcement de capacité du 12 au 14 octobre 2016 et les RCS des districts de Guéréda et Iriba du 17 au 19 octobre. L’atelier de formation a porté sur la prise en charge intégrée de la malnutrition aiguë et la gestion des intrants nutritionnels.

Cette formation a permis que chaque RCS connaisse les concepts de base de la nutrition et de la malnutrition aiguë. Ils maitrisent également les critères d’admission et de sortie dans les Unités nutritionnelles thérapeutiques, ambulatoires et supplémentaires ainsi que le schéma de prise en charge de la malnutrition aiguë. Pour finir, leurs capacités ont été renforcées en termes de maitrise des indicateurs, des outils de rapportage et de gestion des intrants nutritionnels.

Les autorités administratives et sanitaires de la région de Wadi Fira ont souligné l’importance du renforcement des capacités des RCS en matière de prise en charge de la malnutrition aiguë car c’est un fléau qui mine encore aujourd’hui cette région. L’appui de BASE dans le Wadi Fira, grâce au soutien de l’UNICEF et du PAM permet de réduire le taux de malnutrition aiguë globale grâce à des activités de renforcement de capacités des acteurs publics, mais également des actions de sensibiliation et de promotion des bonnes pratiques auprès de la population locale.

L’engagement des équipes de BASE est quotidien dans la région afin d’aider à diminuer le taux de malnutrition et de contribuer à améliorer la maîtrise des conditions de vie des populations en développant leur réflexion, leur choix, leur conduite et leur contrôle des activités en matière de santé.