Transformer le Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique pour transformer la santé dans la Région africaine

Point de vue: Par le Dr Matshidiso Moeti

La flambée de maladie à virus Ebola, qui a eu des conséquences dévastatrices en Afrique de l’Ouest en 2014, notamment en perte de vies humaines, nous a rappelé de façon cruelle les dangers que font courir des systèmes de santé faibles. Cette flambée a montré à la communauté internationale combien la sécurité sanitaire et la préparation aux épidémies sont importantes, et à quelle vitesse les flambées locales de maladies peuvent devenir des problèmes mondiaux.

Un accord presque universel s’est dégagé sur le fait que la riposte internationale à la flambée de maladie à virus Ebola a été insuffisante : elle a été trop lente, trop faible et trop tardive. Tous les acteurs de cette riposte, y compris l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ont été submergés par l’ampleur et les dégâts causés par cette maladie.

Mais heureusement, et grâce aux efforts herculéens déployés par les partenaires locaux et internationaux, nous avons pratiquement pu stopper cette épidémie mortelle. Il existe malgré tout des données indiquant que le virus peut persister pendant des mois chez certains survivants, causant des poussées actives de maladie, comme on l’a constaté la semaine dernière au Libéria.

Bref, ce n’est pas le moment de se montrer satisfait de soi; c’est plutôt le moment de montrer un optimisme prudent, de réfléchir et d’agir. La prochaine flambée de maladie, quelle qu’elle soit et où qu’elle se produise, pourra présenter de nouvelles difficultés, encore plus complexes; nous devons y être préparés. Ce n’est pas une option, mais une obligation.

Au Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, nous assumons nos responsabilités pour nous acquitter de cette obligation avec le plus grand sérieux. Afin de prévenir une crise comme celle que nous venons de vivre, nous avons entrepris de changer notre mode de fonctionnement, rapidement et substantiellement.

Aujourd’hui, nous avons fait un pas dans la bonne direction. Au cours de la soixante-cinquième session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique, à N’Djamena (Tchad), les ministres de la Santé et les hauts fonctionnaires de 47 États Membres de la Région africaine de l’OMS ont approuvé notre nouveau Programme de Transformation de l’organisation. Ce programme fera du Bureau régional de l’Afrique une agence de la santé réactive, transparente et efficace, celle dont la région a besoin et qu’elle mérite.

 

Lire la suite sur www.afro.who.int

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE