Projet de soins et entretien des réfugiés soudanais à l’Est du Tchad

Secteur d’activités : Santé et Nutrition Pays/Localisation : Tchad – Farchana
Intitulé de l’action : Projet des soins et entretiens des réfugiés soudanais à l’Est du Tchad. Phase en cours : 1 janvier 2015 au 31 décembre 2015
Partenaire institutionnel: DS Assoungha
Partenaire Financier : UNHCR

 

Objectif : Contribuer à l’amélioration de l’état de santé des réfugiés des camps de Farchana et Gaga.

  • Réalisation – Accès des populations réfugiées au service de soins de santé primaire
  • A Farchana, 23 608 consultations curatives et préventives ont été réalisées, 11 675 enfants de moins de 5 ans ont reçu des soins de santé primaire en appliquant la PCIME, 1 253 enfants ont été vaccinés pour BCG dont 263 enfants autochtones et 1 284 enfants ont été complètement vaccinés dont 291 enfants autochtones, 20 agents de santé ont été formés en soins de santé primaire, 09 agents de santé ont été formés sur la prescription des antibiotiques et la gestion des médicaments, 26 agents communautaires ont reçu une formation en santé communautaire, sur les méthodes de sensibilisation pour un changement de comportement, 144 visites à domicile ont été réalisées auprès des malades mentaux, 48 sensibilisations ont été effectuées au camp des réfugiés, construction d’un bâtiment abritant le bureau du médecin, une salle de soins, une salle d’observation et une salle d’hospitalisation au CDS et la rénovation de la latrine du CDS.
  • A Gaga, 23 894 consultations curatives et préventives ont été réalisées, 8 405 enfants de moins de 5 ans ont reçu des soins de santé primaire en appliquant la PCIME, 898 enfants ont été vaccinés pour BCG dont 55 enfants autochtones et 846 enfants ont été complètement vaccinés dont 45 enfants autochtones, 20 agents de santé ont été formés en soins de santé primaire, 09 agents de santé ont été formés sur la prescription des antibiotiques et la gestion des médicaments, 26 agents communautaires ont reçu une formation en santé communautaire, sur les méthodes de sensibilisation pour un changement de comportement, 144 visites à domicile ont été réalisées auprès des malades mentaux, 48 sensibilisations ont été effectuées au camp des réfugiés et la construction de trois latrines au CDS.
  • Résultats :
  • Farchana : taux de fréquentation 0,75%, le taux brut de mortalité est de 0,15, le taux de mortalité infantile est de 0,38, couverture vaccinale des enfants est de 99,99%.
  • Gaga : taux de fréquentation de 0,68%, le taux brut de mortalité est de 0,03, le taux de mortalité infantile est de 0,15, couverture vaccinale des enfants est de 99,98%.

 Réalisation – Santé de la reproduction et VIH/Sida

  • A Farchana, 579 femmes enceintes ont suivi correctement la CPN, 705 femmes ont accouché au CDS, 769 femmes ont suivi correctement la consultation post-natale (CPoN) et 420 femmes ont adhéré à la planification familiale (PF), 29 cas d’urgences obstétricales ont été aiguillés vers des soins secondaires ou tertiaires, 975 femmes ont bénéficié d’un counseling post test dans le cadre de la PTME, 08 malades reçoivent la thérapie antirétrovirale, 01 cas de victime de viol a reçu des soins appropriés et en temps utile à la prophylaxie post-exposition (PEP) et 30 agents de santé ont été formés en matière de santé reproductive et du VIH.
  • A Gaga, 623 femmes enceintes ont suivi correctement la CPN, 735 femmes ont accouché au CDS, 701 femmes ont suivi correctement la consultation post-natale (CPoN) et 591 femmes ont adhéré à la planification familiale (PF), 26 cas d’urgences obstétricales ont été aiguillés vers des soins secondaires ou tertiaires, 937 femmes ont bénéficié d’un counseling post test dans le cadre de la PTME, 13 malades reçoivent la thérapie antirétrovirale et 40 agents de santé ont été formés en matière de santé reproductive et du VIH.
  • Résultats :
  • Farchana, 99,1% des naissances ont été assistées par au moins un agent de santé qualifié, 95,3% de couverture de soin prénatal complet, 98,4% de couverture de soin post-natal, diminution de nouvelles infections liées au VIH et aucun décès maternel.
  • Gaga, 98,6% des naissances ont été assistées par au moins un agent de santé qualifié, 93,4% de couverture de soin prénatal complet, 99,1% de couverture de soin post-natal, diminution de nouvelles infections liées au VIH et aucun décès maternel n’a été enregistré.

Réalisation – Bien-être nutritionnel

  • A Farchana, 15 252 enfants âgés de 6 à 24 mois ont bénéficié du Nutributter pour la prévention de la malnutrition, 2 860 enfants malnutris ont reçu des suppléments alimentaires complémentaires, 1 961 cas de nouvelle admission au programme nutritionnel ont été enregistrés, 04 agents de santé ont été formés sur la prise en charge de la malnutrition et 26 agents communautaires ont été formés sur le dépistage (screening) de la malnutrition.
  • A Gaga, 9 969 enfants âgés de 6 à 24 mois ont bénéficié du Nutributter pour la prévention de la malnutrition, 2534 enfants malnutris ont reçu des suppléments alimentaires complémentaires, 1 737 cas de nouvelle admission au programme nutritionnel ont été enregistrés, 04 agents de santé ont été formés sur la prise en charge de la malnutrition et 24 agents communautaires ont été formés sur le dépistage (screening) de la malnutrition.
  • Résultats :
  • Farchana : Mise en place d’un système de surveillance nutritionnelle, 99,4% de couverture en produits nutritionnels spéciaux pour prévenir la malnutrition chez le jeune enfant, 30,43% du taux d’anémie chez les enfants (6-59 mois), taux global de malnutrition chez les enfants de 6 à 59 mois.
  • Gaga : Mise en place d’un système de surveillance nutritionnelle, 98,25% de couverture en produits nutritionnels spéciaux pour prévenir la malnutrition chez le jeune enfant, 33% du taux d’anémie chez les enfants (6-59 mois), taux global de malnutrition chez les enfants de 6 à 59 mois.

Conclusion

En somme ces résultats sont satisfaisants en fonction des objectifs que nous nous sommes fixés au 31 décembre 2015. Malgré l’atteinte de ces résultats, il faut reconnaître que beaucoup d’efforts restent encore à fournir pour améliorer la santé des populations réfugiées vivant dans les camps de Farchana et Gaga.